Plus d'infos

A la fin des années 70, le gouvernement indien a interdit aux artistes gitans de Kathputli, pour des raisons d'insalubrité et de protection de la cause animale, de garder leur compagnons de spectacle dans le bidonville. En quelques semaines les ours dansants, les chevaux acrobates, les perroquets parlants ont disparu de Kathputli. A l'heure actuelle seuls quelques singes, lapins, colombes et autres rats blancs se croisent encore dans le quartier des magiciens.

Retour

© Thomas Van Den Driessche

Plus d'infos

Artistes du bidonville de Kathputli

www.phototvdd.be

Theme
  • Body
  • Living Traditions
  • Water
  • India Tomorrow
  • Bollywood & Beyond
  • Diaspora
© Thomas Van Den Driessche © Thomas Van Den Driessche